Comment une PME Suisse romande s’affirme sur le marché


Les affaires de la PME romande THE Machines Yvonand SA (THE Machines) sont florissantes. L’entreprise fait néanmoins face à deux défis: les problèmes d’approvisionnement et les prix élevés des matières premières. Pour être en bonne position sur le marché, des conditions de paiement attrayantes sont indispensables. L’Assurance suisse contre les risques à l’exportation propose des solutions à cette fin.

06.04.2022

«C’est l’une de nos meilleures années», déclare Jehona Gaçaferi, Export & Financing Specialist au sein de la société THE Machines Yvonand SA (THE Machines). En effet, le chiffre d’affaires de la PME est en forte progression sur les deux dernières années. Et pourtant, depuis quelque temps et en raison des effets de la pandémie, elle fait face à de nouveaux défis: elle doit composer avec des retards dans l’approvisionnement de certains composants électroniques. À cela s’ajoute la hausse des prix des matières premières, qui comprime les marges. De plus, en tant qu’entreprise suisse, THE Machines se situe dans le segment de prix supérieur. Un inconvénient qu’elle compense par une offre de haute qualité et des conditions de paiement attrayantes, qu’elle peut proposer grâce au soutien de l’Assurance suisse contre les risques à l’exportation SERV.

Des conditions de paiement attrayantes grâce à une assurance à l’exportation

Mais qui est THE Machines au juste? Cette PME est spécialisée dans le domaine des tubes et des câbles. Si la chose peut paraître banale, les solutions de l’entreprise romande basée à proximité de la zone industrielle vaudoise d’Yverdon-les-Bains n’en sont pas moins hautement technologiques. En effet, la société développe avec passion des lignes de production complètes – parfois sur mesure – pour la fabrication de tuyaux d’irrigation goutte à goutte et de tubes multicouches destinés à différents usages. THE Machines est également pionnière dans le soudage au laser de tubes à l’échelle micrométrique et d’alliages difficiles à travailler.

 

«Nous sommes extrêmement reconnaissants envers la SERV pour son soutien, car, sans elle, nous aurions pu être amenés à refuser certaines commandes.»
Jehona Gaçaferi, Export & Financing Specialist, THE Machines Yvonand SA


Ses clients sont répartis dans le monde entier. En règle générale, ils ne paient que des acomptes minimaux et parfois, ils sollicitent des garanties bancaires de plusieurs millions de francs lors de l’achat de leur ligne de production. La PME, qui emploie 60 personnes, ne pourrait pas faire face seule à des contrats de cette envergure. Sa limite de crédit auprès de la banque ne le permettrait pas. C’est pourquoi THE Machines fait régulièrement appel aux assurances et aux garanties de la SERV depuis de nombreuses années. «Nous sommes extrêmement reconnaissants envers la SERV pour son soutien, car, sans elle, nous aurions pu être amenés à refuser  certaines commandes», explique Jehona Gaçaferi. Les solutions de la SERV permettent également à l’entreprise d’opérer sur des marchés à risque et de proposer à sa clientèle des délais de paiement de plusieurs années à de faibles taux. En outre, THE Machines évite ainsi tout problème au niveau des garanties bancaires et préserve ses liquidités. Cette collaboration remonte déjà à l’époque de la Garantie contre les risques à l’exportation (GRE), institution devancière de la SERV. Jehona Gaçaferi: «J’apprécie énormément la relation de confiance qui s’est établie avec la SERV au fil des ans. Les conseillers de la SERV réagissent toujours rapidement et font preuve d’une grande flexibilité, chose indispensable pour la bonne marche de nos affaires.»

Une nouvelle stratégie

Il y a quelques années encore, une grande partie des livraisons de THE Machines étaient destinées au secteur agricole. Aujourd’hui, l’entreprise répond également à une demande croissante émanant des secteurs du sanitaire et du chauffage, de l’aéronautique ou des télécommunications. Les machines employées dans ces nouveaux domaines requièrent des investissements conséquents. Dès lors, les commandes portent sur des montants de plus en plus importants. Ce constat est réjouissant mais il devient indispensable pour la PME de s’adapter aux conditions de ces nouveaux marchés. Une nouvelle stratégie a été mise en place pour répondre efficacement à ces défis. Si la stabilité et la sécurité étaient autrefois prioritaires pour l’entreprise, dorénavant elle mise également sur la diversification et la croissance. Et cela requiert des liquidités accrues. Jehona Gaçaferi: «Nous comptons donc sur le soutien de la SERV pour nous accompagner dans cette phase de croissance et de développement de nos affaires.»