Constructeur de bus suisse entre tradition et innovation


Carrosserie HESS AG est une entreprise traditionnelle qui convainc toujours par de nouvelles innovations. Aujourd’hui, l’entreprise livre à des clients dans le monde entier, non sans devoir toutefois relever quelques défis.

03.04.2019

Le seul constructeur de bus suisse, dont le siège est à Bellach, a débuté en 1882 comme menuiserie et forge pour la réparation de charrettes. Dans l’entre-deux-guerres, l’entreprise a d’abord vendu des bus destinés au transport de personnes aux villes de Bienne et de Bâle et a élargi sa gamme au cours des décennies suivantes.

Un succès grâce à l’innovation

Depuis, HESS est devenue une entreprise de taille moyenne possédant plusieurs filiales. Elle emploie au total 450 personnes. HESS et ses licenciés construisent chaque année jusqu’à 2 400 bus. Qu’est-ce qui rend les produits et prestations si attrayants ? « Nous sommes une entreprise innovante qui mise sur l’efficacité, la fiabilité et le respect de l’environnement », explique le CEO, Alex Naef. HESS a ainsi par exemple été le premier constructeur de bus qui a utilisé l’aluminium au lieu de l’acier traditionnellement employé à l’époque. HESS a également lancé en 2003 le premier mégatrolleybus à plancher surbaissé au monde. HESS a aussi utilisé un système modulaire pouvant être vissé à la place d’une carrosserie sou-dée. Cela permet une flexibilité et a un impact positif tant sur les coûts de fabrication que sur les heures de service.
 
La gamme de produits de HESS comprend des bus de 8 à 25 mètres de long, à moteur électrique ou diesel, ainsi que des carrosseries de véhicules et le service correspondant. Les technologies et kits déve-loppés par HESS sont également vendus à d’autres constructeurs de bus en dehors des propres mar-chés.

Les clients de HESS sont principalement des entreprises de transport urbaines et régionales ainsi que des garages et des clients commerciaux. HESS approvisionne des entreprises dans le monde entier. La ville française de Nantes a également commandé à HESS 20 bus à double articulation pour une valeur de EUR 31 mio.

.

«Grâce aux possibilités offertes par la SERV, nous pouvons nous tourner davantage vers l’étranger et envisager de nouveaux marchés. La couverture du risque et la possibilité de couvrir un crédit de fabrication est la condition sine qua non pour pouvoir accéder à de telles commandes de l’étranger.»
Ernst Basler, CFO
 

Les défis de l’exportation

Lors de cette première collaboration, HESS n’a reçu qu’un acompte de 5 pour cent de la valeur de la commande. Cela constitue un grand défi pour cette entreprise de taille moyenne. A l’étranger, il est fréquent de ne verser que des petits acomptes, voire aucun acompte du tout. La SERV a couvert les 95 pour cent restants avec une assurance du risque de fabrication, une assurance de crédit fournisseur et une assurance de crédit de fabrication. « Grâce aux possibilités offertes par la SERV, nous pouvons nous tourner davantage vers l’étranger et envisager de nouveaux marchés. La couverture du risque et la possibilité de couvrir un crédit de fabrication est la condition sine qua non pour pouvoir accéder à de telles commandes de l’étranger », explique le CFO, Ernst Basler.